Semaine de sensibilisation aux troubles alimentaires – 31 janvier au 6 février 2016

Bien que les troubles de l’alimentation (TA) soient moins tabous qu’auparavant, il reste encore beaucoup à faire pour éduquer, démystifier, prévenir et guérir.

Avoir un (TA), c’est être obsédé par le contrôle de son alimentation et de son corps. Au Québec, environ 3% des filles et des femmes âgées de 13 à 30 ans (30 000 personnes) souffrent d’un TA. Et saviez-vous que 10 à 20%  des personnes ayant un TA meurent des complications reliées à leur trouble et ce que cela constitue le plus haut taux de mortalité de tous les troubles psychologiques?

Lire la suite du message de Dre Stéphanie Léonard ICI